Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 février 2014 7 16 /02 /février /2014 07:00

Bonjour mes blogonautes !

 

Dans mes petites habitudes d'écriture, il y en a que j'ai prises au fil des ans, sans vraiment m'en rendre compte. Alors que j'écrivais au bureau Le roman de Marjolaine, puis L'arbre de Johanne, je me suis exilée dans le nouveau bureau du sous-sol pour Esteb puis, petit à petit, sur le canapé du salon... L'ordinateur portable avait fait son apparition dans ma vie, me permettant un nomadisme scriptural inconnu : j'écrivai donc dans le fauteuil, dans mon lit, sur le transat de la maison de vacances, sur les chaises en plastique du camping, bref, un peu partout. Le seul élément nécessaire à ma mise à l'écriture étant un bon casque diffusant ma playlist du moment et le fameux ordinateur désormais portable.

 

Force m'est pourtant de constater que j'ai été plus productive dans certains lieux que dans d'autres. Pourquoi ?

 

LA LUMIÈRE

Alors que j'ai besoin de m'isoler pour écrire, j'y parviens difficilement dans les lieux très éclairés. J'écris mieux le soir, dans la pénombre. C'est comme si je laissais à ce moment-là la porte de ma maison ouverte et que mes personnages pouvaient y entrer sans encombre et me rejoindre, où que je sois.

 

LE SIÈGE

Être bien installée est une évidence et cela passe par être bien assise. Inutile de vous dire que cette dernière année, avec mes soucis de dos, la position assise ne fut pas souvent confortable pour moi. Et pourtant, c'est assis que j'écris ! Alors, je m'arrange, quitte à parfois prendre des positions peu orthodoxes.

karine-carville-a-son-bureau.jpg

Alors, à défaut d'être parfois confortablement installée, je rêve à d'autres sièges dont certains, j'en suis certaine, pourrait m'envoyer très efficacement dans le monde de l'imaginaire. Des sièges un peu Peterpanesques, quoi...

 

chaise-design pensées personnages karine carville

 

Un fauteuil cerveau pour me mettre dans la tête de mes personnages. Blottie contre leur cortex cérébral, je sentirais passer les impulsions électriques de leurs idées, les sombres frissons qui les habitent comme les éclairs de bonheur... Je les saisirai entre mes doigts et les traduirai en vives galopades sur mon clavier...

 

 

 

fauteuil-design-hush-cocoon-pour-ecrire-k-carville.jpg

 

Un fauteuil cocon, pour m'enfermer dans mon univers, comme une chenille s'enveloppe dans sa chrysalide pour n'en ressortir que lorsque sa métamorphose est achevée. Il en irait ainsi de mes romans : enfermés avec moi, mes personnages n'auraient d'autre choix que de dérouler leur histoire là, logés contre mon coeur, tandis que j'en capturerai l'essence pour la livrer à mes pages blanches...

 

 

fauteuil-pour-recit-epineux-k-carville.jpgPour les histoires les plus délicates, je m'installerai sur ce fauteuil cactus, prête à bondir au moindre pépin, épinglant les mots acérés sur l'écran de mon ordinateur. Mes personnages se déchireraient certainement sous mes yeux mi-ébahis, mi-ravis, alors que des lignes aux courbes aigues fleuriraient sur mon écran.

 

 

fauteuil-biblio-1-reve-de-karine-carville.jpegEnfin, je penserai à vous, lecteur, à votre confort qui doit être optimal pour lire un p'tit Carville. Je vous inviterai à prendre place dans un fauteuil bibliothèque où vous pourrez retrouver mes livres parmi ceux que vous avez aimés.

 

 

 

 

Et vous ? Quel est votre endroit préféré pour lire ?

 

─═☆Bonne lecture☆═─
Ҡяine

Partager cet article

Repost 0

commentaires