Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 avril 2014 2 15 /04 /avril /2014 07:57

Bonjour mes blogonautes !

 

Vous le savez maintenant, un nouveau roman va paraître cette année. Dans ce blog, je vous propose de suivre au jour le jour cette nouvelle aventure et de découvrir peu à peu comment prend forme mon nouveau roman.

 

Le voyage vers l'étranger...

 

Voilà quelques temps que cela pose problème et la répétition me fait ronger mon frein.

Tous les écriverons de la Terre (ceux que vous appelez les auteurs indépendants) vous le diront : le vrai souci de l'auto-édition, c'est la distribution.

 

Depuis le début de mon aventure, il y a 4 ans déjà, j'ai toujours mis en avant le petit prix de mes livres mais aussi le fait que les frais de port étaient offerts. Ainsi, mes livres voyagent partout en France avec la formule Mini Max de La Poste qui vous assure de les recevoir, généralement, dans les 48H qui suivent mon envoi. C'est la formule la moins chère et la plus sécurisée que j'ai trouvée, un bon compromis en quelque sorte...

 

Seulement, voilà : vous n'habitez pas tous en France !

 

Canada, Belgique, Pays-Bas, les demandes proviennent de contrées pas forcément si lointaine pour le commun des mortels, mais apparemment inaccessibles pour notre Poste bien aimée...

Ce matin, une charmante Stéphanie voulait recevoir son livre aux Pays-Bas. J'avoue que lire cette demande à 8 heures du matin, quand mon cerveau est encore dans les brumes de la nuit tout en se demandant déjà comment il pourra faire tout ce que j'ai prévu aujourd'hui, est délectable. C'est une douceur qui coule comme du miel sur mon petit coeur d'écriveronne : Esteb (puisque c'est de lui dont il s'agit) est attendu ailleurs...

 

Seulement, c'était sans compter sur La Poste française, ours sans pitié, affamé, prompt à me piquer mon miel au petit matin en m'annonçant que point de Mini Max pour les Pays Bas mais un colissimo à... 16,10€ ! Bien sûr... Le prix de mon livre, quoi ! Argh !

 

C'est donc très contrariée que j'ai dû répondre à Stéphanie que je ne pouvais lui envoyer mon roman dans ces conditions, sauf si elle comptait fortement participer aux frais de port... La matinée avait perdu sa douceur tout à coup...

 

Alors, oui, être auto-éditée, c'est ça aussi : la galère de la distribution localement, nationalement et une quasi impossibilité d'envoi à l'étranger...

 

La solution ?

Je crois de plus en plus au numérique. Je ne me vois pas me départir de mon livre papier et me priver du plaisir de rencontrer mes lecteurs en dédicace, mais le numérique en complément apporte une vraie solution à la distribution à l'étranger. Et en France à prix tout petit aussi !

 

Alors, chère Stéphanie, mille pardons de n'avoir pu vous faire rencontrer le beau gosse de mon équipe (je parle d'Esteb !), et si jamais vous pouvez patienter encore, d'ici quelques temps, mes livres seront distribués en numérique sur les grandes plateformes, promis !

 

Sur ce, je retourne à mon petit déjeuner et à la correction de mon nouveau roman (c'est que la maquette avance !) ;)

 

N'oubliez pas de commander mon nouveau roman :

seulement 14€ en ce moment pour une sortie officielle

le 14 juin...

Venez fêter cela avec nous ce jour-là en récupérant

votre livre dédicacé !

 

 

Le journal de L.-bouche ©Karine Carville

 

─═☆Bonne lecture☆═─
Ҡяine

Partager cet article

Repost 0

commentaires

voyance gratuite mail 31/05/2016 14:24

Je trouve c’est article hyper intéressants , des notions de base qui peuvent aider ..
Merci à la personne.
Bonne journée !